CLASSEMENT CHRONOLOGIQUE

2019


CETTE ANNEE-LA

Ad Astra (2019)

 > 2019 :

 

Les Séries TV de l'année :

Les 100 (USA, diffusée Netflix/France 4), saison 6.

3% (Brésil, diffusée sur Netflix), saison 3.

Counterpart (USA, diffusée sur OCS Max), saison 2.

The Expanse (USA, diffusée sur Syfy, Amazon Prime), saison 4.

Final Space (USA, animation, diffusée sur Warner TV/Toonami) , saison 2.

Killjoys (Canada, difuusée sur Syfy), saison 5.

Le Maître du Haut Château (USA, diffusée sur Amazon Prime), saison 4.

Perdus dans l'espace (USA, diffusée sur Netflix), saison 2.

Star Wars Resistance (animation, diffusée sur Disney Channel/Disney XD) , saison 2.

 

Anecdote : L'action du film Blade Runner (1979) se situe dans l'année 2019.

 


BOUTIQUE SFSTORY

2019

Encore une année avec une hégémonie de films inspirés de comics DC (Joker) et Marvel (Avengers: End Game, X-Men: Dark Phoenix, Captain Marvel)! Côté pure science-fiction, Ad Astra est la révélation de l'année, une odyssée intérieure à travers le système solaire, rien que ça!

 

Classement dans l'ordre critique du staff SF Story. Les films cités sont sortis au cinéma ou directement en DVD/Blu-Ray, VOD, ou plateforme de téléchargement.

 

1 - AD ASTRA

Ad Astra (id.), 2019, James Gray, Etats-Unis/ Chine / Brésil.

 

 

L'histoire : L’astronaute Roy McBride s’aventure jusqu’aux confins du système solaire à la recherche de son père disparu et pour résoudre un mystère qui menace la survie de notre planète. Lors de son voyage, il sera confronté à des révélations mettant en cause la nature même de l’existence humaine, et notre place dans l’univers.

 

L'avis de SF STORY : Cette odyssée immersive dans le système solaire signée James Gray est un film unique, qui touche au sublime. A la fois fresque intimiste à trois personnages (le héros, la femme, le père) et opéra cosmique, le film se contemple et suit la quête intérieure de cet astronaute blindé dans son scaphandre et dans ses difficultés à établir des relations humaines, porté par une ambition ultime et empreinte de solitude. 

Même aux confins du système solaire, ce sont les rapports humains qui régissent nos vies. Le dernier check-up psychologique du héros monomythe incarné par Brad Pitt clos ce voyage au long cours qui restera dans les mémoires cinématographiques.

 

2 - AVENGERS: END GAME

Avengers : End Game (id.), 2019, Anthony Russo et Joe Russo, Etats-Unis.

 

L'histoire :  Après les événements dévastateurs de Avengers : Infinity War, l'univers est en ruines. 

Avec l'aide des alliés restants, les Avengers se rassemblent à nouveau pour tenter d'annihiler Thanos et rétablir ainsi l'ordre dans l'univers.

 

L'avis de SF STORY : Difficile de résumer Avengers: End Game en quelques lignes : le film est l'aboutissement final de l'univers cinématographique Marvel et ses 21 premiers films. Il devait tenir la gageure de répondre à la boucle narrative anticipée depuis plusieurs années, de ne pas décevoir les fans mais aussi d'être lisible pour des néophytes, tout en laissant des pistes pour de nouvelles aventures.

La conclusion épique et dantesque de la mythologie Marvel, nimbée de douce nostalgie.

3 - SPIDER-MAN : FAR FROM HOME (2019)

Spider-Man: Far from Home (id.), 2019, Jon Watts, Etats-Unis., 2019, J.J. Abrams, Etats-Unis.

 

L'histoire :  L'araignée sympa du quartier décide de rejoindre ses meilleurs amis Ned, MJ, et le reste de la bande pour des vacances en Europe. Cependant, le projet de Peter de laisser son costume de super-héros derrière lui pendant quelques semaines est rapidement compromis quand il accepte à contrecoeur d'aider Nick Fury à découvrir le mystère de plusieurs attaques de créatures, qui ravagent le continent !

 

L'avis de SF STORY :   Un scénario qui prend le risque de sortir Spider-Man de son traditionnel environnement new-yorkais et qui réussit le pari avec brio. Une histoire intelligente nimbée de critique des fake news, à la fois une réflexion sur le deuil et le passage de relais. Fun et avec beaucoup d'inventivité, de second dégré, sans perdre l'essence du super-héros, le blockbuster estival idéal. Meilleur que Spider-Man Homecoming!

Une réussite inattendue.

 

4 - CAPTAIN MARVEL

Captain Marvel (id.), 2019, Anna Boden et Ryan Fleck, Etats-Unis.

 

L'histoire : Carol Danvers devient l'une des héroïnes les plus puissantes de l'univers lorsque la Terre devient l'enjeu d'une guerre galactique entre deux races étrangères : les Kree et les Skrulls.

 

L'avis de SFSTORY : Captain Marvel est un film  réussi. Le choix de Brie Larson est pertinent, parfaite en super-héroïne sans ambages, se relevant après chaque échec, faisant écho aux mouvements féministes actuels.

 

 

5 - STAR WARS : L'ascension de skywalker

Star Wars: L'ascension de Skywalker (Star Wars: The Rise of Skywalker), 2019, J.J. Abrams, Etats-Unis.

 

L'histoire :  Ce qui reste de la Résistance affronte à nouveau le Premier Ordre dans le dernier chapitre de la saga Skywalker. De nouvelles légendes vont naître dans cette bataille épique pour la liberté.

 

L'avis de SF STORY : Ultime épisode d'une saga déshumanisée qui a perdu la flamme initiale, Star Wars : l'ascension de Skywalker bredouille son histoire, amplifie les incohérences avec les deux précédents épisodes. Que reste-t'il ?  Un déluge de batailles spatiales, une quête déjà vue, plus rapide, un film plus fun mais qui n'effleure jamais la tragédie shakespearienne que le film aurait du être.

Une fin nostalgique mais sans panache. 

 

6 - MEN IN BLACK: INTERNATIONAL

Men in Black: International (id.), 2019, F. Gary Gray, Etats-Unis/Chine.

 

L'histoire :  Les Men In Black ont toujours protégé la Terre de la vermine de l’univers. Dans cette nouvelle aventure, ils s’attaquent à la menace la plus importante qu’ils aient rencontrée à ce jour : une taupe au sein de l’organisation Men In Black.

 

L'avis de SF STORY : Une aventure divertissante et sans temps mort mais rien enthousiasment et de novateur dans la franchise. Le nouveau MIB est un pop corn movie plaisant mais pas novateur...


Autres films de 2019 :

Alita: Battle Angel (id.)***, 2018, Robert Rodriguez, Etats-Unis / Canada / Argentine.

 

L'histoireLorsqu’Alita se réveille sans aucun souvenir de qui elle est, dans un futur qu’elle ne reconnaît pas, elle est accueillie par Ido, un médecin qui comprend que derrière ce corps de cyborg abandonné, se cache une jeune femme au passé extraordinaire.

 

Avis : Visuellement, c'est assez réussi, dans la bande-annonce mais finalement un.peu trop lisse et propre comparé au manga trash et violent Gunnm.?

Captive State (id.), 2018, Rupert Wyatt, Etats-Unis.

 

L'histoireLes extraterrestres ont envahi la Terre. Occupée, la ville de Chicago se divise entre les collaborateurs qui ont juré allégeance à l'envahisseur et les rebelles qui les combattent dans la clandestinité depuis dix ans.

 

Avis : Par le réalisateur de La planètes des singes : Les origines ! Une nouvelle histoire pour réinventer une énième invasion extra-terrestre... 

Gemini Man (id.)***, 2019, Ang Lee, Etats-Unis/Chine.

 

L'histoire : Henry Brogan, un tueur professionnel, est soudainement pris pour cible et poursuivi par un mystérieux et jeune agent qui peut prédire chacun de ses mouvements.…

 

Avis : La fluidité et la netteté des scènes d'action en 120 images par seconde. Un scénario convenu et déjà vu.

Godzilla II Roi des Monstres (Godzilla: King of the Monsters), 2019, Michael Dougherty, Etats-Unis/ Japon.

 

L'histoireL'agence crypto-zoologique Monarch doit faire face à une vague de monstres titanesques, comme Godzilla, Mothra, Rodan et surtout le redoutable roi Ghidorah à trois têtes. Un combat sans précédent entre ces créatures considérées jusque-là comme chimériques menace d'éclater. Alors qu'elles cherchent toutes à dominer la planète, l'avenir même de l'humanité est en jeu…

 

Avis :La plus grande galerie de monstres du cinéma ! Des monstres rien que des monstres !... 

Hellboy (id.), 2019Neil Marshall, USA/Grande-Bretagne/Bulgarie.

 

L'histoire : Hellboy est de retour et il va devoir affronter en Angleterre, en plein cœur de Londres un puissant démon revenu d’entre les morts pour assouvir sa vengeance.

Il devra affronter Nimue, épouse de Merlin et Reine de Sang. Mais leur lutte amorcera la fin du monde, un sort que le héros devra éviter à tout prix.

 

IO (Destination IO)*, 2019, Jonathan Helpert, Etats-Unis.

 

L'histoire : Dans un futur proche, un cataclysme a rendu l’atmosphère terrestre irrespirable pour les êtres humains. Sam, une des dernières survivantes, se bat pour trouver un moyen de respirer à nouveau et sauver l’humanité qui a fui vers une colonie lointaine dans l’espace.

 

Avis : Réalisé par le français Jonathan Helpert. un film trop long, trop bavard et trop pseudo-scientifique, un film platonique.

 

Disponible sur NETFLIX

 

 

Little Joe (id.), 2019, Jessica Hausner, Grande-Bretagne/ Autriche / Allemagne.

 

L'histoire : Alice, mère célibataire, est une phytogénéticienne chevronnée qui travaille pour une société spécialisée dans le développement de nouvelles espèces de plantes. Elle a conçu une fleur très particulière, rouge vermillon, remarquable tant pour sa beauté que pour son intérêt thérapeutique. En effet, si on la conserve à la bonne température, si on la nourrit correctement et si on lui parle régulièrement, la plante rend son propriétaire heureux. 

 

Avis : Une fable froide et distanciée, le parfum de Little Joe subsistant seul dans cet univers aseptisé. L'idée de départ est peu ou pas exploitée, un conte moderne déshumanisé 

Shazam! (id.), 2019, David F. Sandberg, Etats-Unis.

 

L'histoire : On a tous un super-héros qui sommeille au fond de soi… il faut juste un peu de magie pour le réveiller. Pour Billy Batson, gamin débrouillard de 14 ans placé dans une famille d'accueil, il suffit de crier "Shazam !" pour se transformer en super-héros.  

 

Avis : Enfin, un film DC Comics débridé, pas trop sérieux et noir ? Plus fun et encore mieux que Aquaman ?  Qui connait Shazam en France?  Le costume de Shazam gonflé à l'hélium ?

X-Men: Dark Phoenix (Dark Phoenix)**, 2019, Simon Kinberg, Etats-Unis.

 

L'histoire : X-Men : Dark Phoenix est la chronique de l'un des personnages les plus emblématiques de l’univers X-Men, Jean Grey, et de sa transformation en l'iconique Phénix Noir.Lors d'une périlleuse mission spatiale, Jean est frappée par une force qui la change en l'un des mutants les plus puissants qui soient. En lutte contre elle-même, Jean Grey déchaîne ses pouvoirs, incapable de les comprendre ou de les maîtriser. Devenue incontrôlable et dangereuse pour ses proches, elle défait peu à peu les liens qui unissent les X-Men.

 

Avis : Un X-Men mineur qui ne retrouve jamais l'ampleur et la trame mélodramatique des premiers films.



BOUTIQUE


COMMENTAIRES

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.