X-Men: Dark Phoenix (2019)

L'histoire

 

X-Men : Dark Phoenix est la chronique de l'un des personnages les plus emblématiques de l’univers X-Men, Jean Grey, et de sa transformation en l'iconique Phénix Noir.Lors d'une périlleuse mission spatiale, Jean est frappée par une force qui la change en l'un des mutants les plus puissants qui soient. En lutte contre elle-même, Jean Grey déchaîne ses pouvoirs, incapable de les comprendre ou de les maîtriser. Devenue incontrôlable et dangereuse pour ses proches, elle défait peu à peu les liens qui unissent les X-Men.

 

Voici le point d'orgue de vingt années d'histoire des X-Men, et l'ultime confrontation entre la famille de mutants que nous avons appris à aimer et son pire ennemi : l'une des leurs.

 

 


L'AVIS DE SF-STORY***

HORS-CHAMP*

 

Cette suite de la franchise X-Men a été annoncée trois semaines avant la sortie de X-Men : Apocalypse (2016). Normal quand on sait que X-Men : Le commencement avait rapporté 355 millions dans le monde via sa sortie en salles, sa suite X-Men : Days of Future Past 748 millions et le troisième opus X-Men : Apocalypse 543 millions!

 

Le film se déroule en 1992, l'année où les bandes dessinées X-Men ont été relancées avec de nouveaux costumes et un nouveau dessin animé, X-Men.

"Dark Phoenix"  est "l’une des plus aimées de toutes les séries des X-Men, principalement parce qu’il ne s’agit pas d’une histoire manichéenne qui oppose les héros, d’un côté, aux méchants, de l’autre", déclare le réalisateur Simon Kinberg. Auteur et réalisateur,  est au générique de la saga depuis X-MEn: L'affrontement final (2006). Depuis, il a soit écrit, soit coproduit chaque épisode (et revêtant même parfois la double casquette de scénariste et de producteur). 

 

Que faire quand celui qu’on aime devient la plus grande menace de tout l’univers ? C’est la question centrale de l'arc narratif « Dark Phoenix », l’une des sagas X-Men les plus célèbre, écrite par le scénariste Chris Claremont et illustrée par John Byrne en 1980, cette histoire incarne à bien des égards la mythologie des X-Men par excellence : Jean Grey est transformée en

une force que même sa famille de mutants ne parvient à déchiffrer. Elle devient une paria parmi les parias – une créature que même ses plus proches ne peuvent comprendre.

 

Kinberg a commencé à envisager de porter à l’écran une version aboutie de la saga « Dark Phoenix » il y a plus de trois ans, au moment où le tournage de X-Men:Apocalypse (2016) était en train de s’achever. Pour le réalisateur, Kinberg a décidé qu’après une telle production spectaculaire, il fallait une aventure à l’atmosphère radicalement différente à l'image de Logan (2017),

qui a permis à l’acteur nommé aux Oscars, Hugh Jackman, de reprendre le rôle emblématique de Wolverine dans une histoire dramatique de sacrifice et de rédemption.

 

Vingt ans après le premier opus de la série, X-Men: Dark Phoenix s’attache

uniquement à l’histoire de Jean Grey et de celles qui l’entourent, incarnées notamment par Jennifer Lawrence (Mystique) et Jessica Chastain (Smith), une créature maléfique qui encourage Jean à abandonner son humanité et à donner libre cours à ses pulsions les plus noires.

 

Le tournage du film a duré plus de six mois, débutant au printemps 2017 à Montréal et dans ses environs.  Le chef-décorateur Claude Paré (Cà, La planète des singes : les origines) a cherché à prendre en compte le désir d’authenticité de Kinberg, allant jusqu’à donner au film une atmosphère plus sombre. Le décorateur a dû entièrement bâtir le quartier dans lequel Jean a vécu enfant. Elle retourne dans cette rue de banlieue modeste pour résoudre un mystère de son passé mais l’endroit devient le lieu où Jean affronte les X-Men mais aussi le lieu où Mystique perd la vie.

 

L'autre défi était de créer le pays imaginaire de Genosha,  il s’agit d’une île-nation où Erik, toujours incarné par Fassbender, mène une vie paisible parmi des mutants en exil, comme Selene (Kota Eberhardt) et Akiri (Andrew Stehlin). Cette communauté a été construite à environ une heure de route

du centre-ville de Montréal.

 

Un autre lieu a été entièrement construit, siège d'une scène d’action spectaculaire tournée sur cette reconstitution de la Cinquième Avenue à New York où Magneto (Erik) et Fauve (Hank) sont déterminés à se venger de Jean pour la mort de Mystique. « On a intégralement reconstruit cette rue de New York en studio, ce qui nous a permis de contrôler ce qui s’y passait et d’y faire exploser des éléments de décor », poursuit le réalisateur. « C’est une séquence assez complexe. Quand Michael entre dans l’ambassade et que la rame de métro vient s’écraser derrière lui, tout est bien réel. Ce compartiment est sur une plateforme et il s’agit bien d’une rame de métro qui arrive assez vite derrière Fassbender, le mur explosant derrière lui. Elle finit par s’arrêter à seulement quelques centimètres de lui. On ne s’attendait pas à ce que le mur se fende au-dessus de lui et quelques débris lui sont tombés dessus!"

 

Dark Phoenix  a été tourné en même temps que Les Nouveaux Mutants (2020), à Boston, Massachusetts, États-Unis, et Deadpool 2 (2018) ont été tournés à peu près en même temps que New Mutants à Vancouver, Colombie-Britannique, Canada et Dark Phoenix à Montréal, Québec, Canada.

Les X-Men sans Wolverine

 

C'est le premier film le la franchise X-Men à ne pas faire référence à Logan/Wolverine ou à l'acteur qui le représente, Hugh Jackman. L'acteur s'est en effet retiré du rôle qu'il incarnait depuis X-Men (2000). Il a été brièvement présenté dans Deadpool 2 (2018) à travers des séquences réutilisées et des images d'archives de X-Men Origins : Wolverine (2009).

 

Mystique et Magneto n'étaient pas à l'origine destinés à apparaître comme Jennifer Lawrence l'avait laissé entendre dans plusieurs interviews : elle en avait terminé avec Mystique. Mais, dans une autre interview, elle avait changé d'avis "...car elle ne voulait pas que les fans soient confus si son personnage était traité comme pour "le syndorme Chuck Cunningham"'. Ce terme  fait référence à la série Happy Days - Les jours heureux (1974) dans laquelle Charles « Chuck » Cunningham, le frère aîné de Richie (Ron Howard) a tout simplement disparu de la série, d'un épisode à l'autre,  et a été effacé de l'histoire au point que les parents n'y faisaient plus du tout référence!

 

 

Pour Jessica Chastain, X-Men: Dark Phoenix est le premier film Marvel auquel elle participe. Précédemment, elle avait déjà refusé les rôles de Maya Hansen dans Iron Man 3 (2013) et Hope Van Dyne dans Ant-Man (2015). Kinberg a écrit le rôle de Vuk spécialement pour l’actrice.

En effet, il a sympathisé avec elle après avoir produit en 2015, Seul sur Mars de Ridley Scott, dont Jessica  Chastain partage l’affiche. « Quand je réfléchissais à ce personnage puissant qui permet à Jean de dompter les pouvoirs qui l’effraient, qui agit avec aplomb mais aussi avec ruse et séduction, je ne pouvais vraiment pas envisager une autre actrice que Jessica Chastain », déclare Kinberg. 

 

Dazzler

 

La chanson des mutants pendant la fête de l'école est interprétée par Alison Blaire alias Dazzler, une X-Men de la bande dessinée qui peut transformer le son en lumière, un talent qu'elle a utilisé pour faire avancer sa carrière de chanteuse pop. 

Clin d'oeil au MCU

 

Bien qu'il ne fasse pas partie du MCU lors de sa sortie, la scène spatiale de Dark Phoenix imite Captain Marvel (2019) en ce sens qu'un jet existant est modifié pour atteindre l'orbite de la Terre ainsi que le vol spatial. C'est avec Captain Marvel, l'un des deux films sortis en 2019, basé sur une bande dessinée de Marvel, se déroulant dans les années 1990, et mettant en vedette des extraterrestres aux formes changeantes. 

Hans Zimmer

 

Le compositeur Hans Zimmer avait décidé de ne plus faire de musique de film de super-héros après avoir travaillé sur des partitions pour Batman, Superman, Wonder Woman, et Spider-Man, mais Simon Kinberg l'a finalement convaincu de travailler sur ce film. Hans Zimmer a donné son empreinte musicale sur plus de 150 films, on peut citer notamment Blade Runner 2049, Inception, la trilogie Dark Knight.

Un semi-échec commercial

 

Au cours d'un podcast, le réalisateur/scénariste Simon Kinberg a assumé la responsabilité de la réception critique négative du film, déclarant qu'il était responsable du fait que le public pouvait ne pas adhérer au film. Mais il a surtout pointé du doigt Disney pour l'échec commercial du film, déclarant que c'était leur décision de le sortir quelques semaines seulement après Avengers : Endgame (2019). De plus, à la suite de la fusion Disney-Fox, des mises à pied au sein de l'équipe marketing de Fox ont entraîné de sérieux retards dans le marketing autour de la sortie du film et,lorsque Disney a finalement pris en charge les fonctions marketing, il ne restait que deux mois de publicité avant le lancement, où dix mois auraient été nécessaires.

 

 

BANDES-ANNONCES

PHOTOS

© Copyright Twentieth Century Fox. Tous droits réservés.

AFFICHES


GENERIQUE

X-Men: Dark Phoenix (Dark Phoenix), 2019, Simon Kinberg, Etats-Unis.

Réalisateur : Simon Kinberg.

Durée : 1h53. Format Image :  2.35/2.39. Son :  Dolby Digital, Auro 11.1, Dolby Atmos, Dolby Surround 7.1, DTS.

Productions :  Twentieth Century Fox (présente), Bad Hat Harry Productions

Donners' Company, Kinberg Genre, Marvel Entertainment (en association avec), TSG Entertainment (en association avec)

Distribution : 20th Century Fox (France)

Sociétés d'effets spéciaux : Captured Dimensions, Halon Entertainment, Legacy Effects, Lidar Guys, MELS, Moving Picture Company (MPC), Ncam, Nexus Canada, Rising Sun Pictures, Rodeo FX, Scanline VFX,

Soho VFX.

Producteurs exécutifs : Stan Lee, Josh McLaglen

Producteurs :  Todd Hallowell, Simon Kinberg, Hutch Parker, Lauren Shuler Donner.

Producteurs associés : Daniel Auclair, Justin Haut, Kathleen McGill

Scénario : Simon Kinberg d'après les créateurs de la saga "Dark Phoenix" : John Byrne, Chris Claremont et Dave Cockrum et les personnages créés par Stan Lee et Jack Kirby.

Sociétés d'effets spéciaux 

Directeur de la photographie : Mauro Fiore.

Montage : Lee Smith.

Directeur de production : Claude Paré.

Musique : Hans Zimmer.

Direction artistique : Michele Laliberte (supervision).

CastingAndrea Kenyon, Alyssa Weisberg, Kenyon Wells.

Décorateur plateau : Eve Boulonne, Cyrille Chatelain, Elise de Blois, Pierre Antoine Rousse, Elizabeth Wilcox.

Costumes : Daniel Orlandi.

Interprètes : James McAvoy (Professeur Charles Xavier), Michael Fassbender (Erik Lehnsherr / Magneto), Jennifer Lawrence (Raven / Mystique), Nicholas Hoult (Hank McCoy / Beast), Sophie Turner (Jean Grey / Phoenix), Tye Sheridan (Scott Summers / Cyclops), Alexandra Shipp (Ororo Munroe / Storm), Evan Peters ( Peter Maximoff / Quicksilver), Kodi Smit-McPhee (Kurt Wagner / Nightcrawler), Jessica Chastain (Vuk), Scott Shepherd (John Grey), Ato Essandoh (Jones), Brian d'Arcy (Le Président des Etats-Unis), Halston Sage (Dazzler), Lamar Johnson (Match), Summer Fontana (Jean Grey à 8 ans), Hannah Emily Anderson (Elaine Grey)...

Sortie États-Unis : 7 Juin 2019. 

Sortie française :  5 Juin 2019.



PLUS SUR X-MEN : DARK PHOENIX


CONNECTE AVEC

BOUTIQUE SF-STORY


COMMENTAIRES

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

*Le hors-champ est la partie de la scène qui n'apparaît pas dans un plan d'un film parce qu'elle n'est pas interceptée par le champ de l'optique de la caméra que ce champ soit invariable (plan fixe), ou variable (plan où la caméra effectue un mouvement (panoramique et/ou travelling) et/ou un zoom).