FREE GUY (2020)

L'histoire

Dans un futur proche, une mystérieuse lune rouge est exploitée à outrance pour son énergie. Alors qu’elle change brusquement de trajectoire et fonce droit sur la Terre, Paul W.R, le seul astronaute capable de la détruire, refuse d’accomplir cette mission et disparaît.

Traqué sans relâche, Paul croise la route d’Elma, une adolescente au tempérament explosif qui va l'accompagner dans sa fuite.


L'AVIS DE SF-STORY

POINTS POSITIFS ET NEGATIFS

+ Bourré de références cinéphiles, Le dernier voyage démontre que l'on peut faire de la SF française, dans la lignée de Méliès.

-  Rien ne saurait nous empêcher de voir ce film de SF français! 

HORS-CHAMP*

Hommage aux années 80

 

Ode aux films SF des années 80, pamphlet écologiste et film à grand spectacle, Le Dernier Voyage convoque voitures volantes, courses poursuites endiablées et clins d’œil assumés dans une proposition originale et inédite dans le paysage cinématographique français. Fort de ses effets spéciaux spectaculaires, ce premier film promet un véritable voyage qui rappellera aux spectateurs de retour en salles de cinéma que rien n’égale ce divertissement populaire.

 

Le film produit par Fannie Pailloux de la société de production Apaches et David Danesi de Digital District, est la preuve que l'on peut encore produire en France pour le grand écran des films inventifs, exigeants et originaux... 

Un court métrage débute le voyage

 

Le réalisateur Romain Quirot a abandonné ses études d'avocat pour partir tenter sa chance à Paris.  Il réalise un certain nombre de clips et de pubs, puis gagne le concours Nikon avec son court-métrage Un Vague Souvenir, puis le concours Audi talents awards, qui lui permis de financer le court-métrage Le dernier voyage de l'énigmatique Paul W.R.  Le film connaît une belle carrière en festival et reçu de nombreux prix et a même été présélectionné aux Oscars. C’est le point de départ de son premier long métrage : Le Dernier Voyage. Le réalisateur déclare : "J’ai mis presque cinq ans à écrire le film et surtout, à trouver les bonnes personnes pour m’accompagner". Entre temps, il réalise un documentaire Sans réseau et écrit des livres la saga Gary Cook, en collaboration

avec Antoine Jaunin, publiée aux éditions Nathan. Gary Cook est devenu depuis une trilogie littéraire post-apocalyptique teintée de fantasy... et bientôt une série sur la plateforme Disney+!

Finalement, grâce à la productrice Fannie Pailloux (Apaches) et à David Danesi (de la firme d’effets spéciaux Digital District), Romain Quirot réussi à monter le film. 

Un désir de science-fiction

 

Le réalisateur est un fan de science-fiction : "J’aime la poésie qui peut s’en dégager, le fait qu’elle permette d’amplifier certaines grandes questions de notre époque. Et j’adore créer des univers. Dès le départ, le postulat de mon film était de mêler le spectaculaire et l’intime, jouer avec les grandes images de la science-fiction pour nous emmener sur le terrain de l’intime et de l’enfance. Le film est nourri de plein de références, s’en amuse et

les détourne. J’ai pensé aux univers que j’ai aimés - notamment à celui de Ray Bradbury, l’auteur des Chroniques martiennes - pour créer le mien."

 

Le film n’aurait jamais vu le jour sans la société d'effets spéciaux Digital District qui est entré en coproduction avec Apaches car Le Dernier voyage comporte plus plans avec VFX : la Lune Rouge, les voitures volantes, une gigantesque tempête de poussière… sans parler des nombreux paysages apocalyptiques... Romain Quiriot affirme : "Je tenais à m’appuyer sur un maximum d’éléments réels ; les vfx viennent autant que possible amplifier l’univers existant ; apporter une touche de poésie crépusculaire. Qu’il s’agisse d’une carcasse d’avion au milieu de la route, d’un immense mur qui scinde la France en deux (et protège à la fois des tempêtes et des réfugiés climatiques) ou des vestiges de la tour Eiffel, effondrée dans le désert..."

Tournage marocain

 

Le tournage du Dernier Voyage a eu lieu en octobre 2019, au Maroc. en partie à Casablanca, où l’équipe a privilégié des intérieurs Art déco, parfois en détournant complètement certains lieux comme pour la base spatiale qui est en fait un centre sportif des années 30 ; l’intérieur de la navette a été construit dans une grange au

bord de la ville… L'autre partie des prises de vue a été réalisée dans le désert de Ouarzazate sur un vieux décor de station-service, vestige d'un film américain, ou dans une usine perdue au milieu de nulle part, qui a servi de base pour le camp de réfugiés.

Privilégiant ainsi les décors naturels, Romain Quirot déclare : "

Je ne suis pas fan des films entièrement tournés sur fond vert, j’avais envie de m’appuyer – autant que possible – sur des éléments concrets, de privilégier la lumière naturelle. Comme on a eu peu de temps de tournage, le fait de cadrer moi–même a permis

de tenir une cadence très élevée, sans quoi on aurait tourné que la moitié du film."

Guest Stars

 

Le casting du film intègre deux têtes d'affiches connues du public français : "Jean Reno a une aura internationale et, on ne va pas

se mentir : il n’y a pas beaucoup d’acteurs français crédibles dans le rôle d’un grand entrepreneur capable d’envoyer des gens dans l’espace. J’assume évidemment la filiation avec les films français de SF qui ont précédé le mien comme Le Dernier Combat"  révèle le réalisateur. 

Presque tous les comédiens du court Le dernier voyage de l'énigmatique Paul W.R sont présents dans le long-métrage : Jean-Luc Couchard, Emilie Gavois-Kahn tient un bistrot du futur ou encore Bruno Lochet (Les Deschiens) joue ici un père brisé. Pour le reste du casting Romain Quirot déclare : "Quant à l’animateur radio, j’avais envie d’en faire un personnage pop, un hommage à Robin Williams dans Good Morning Vietnam. Au départ, il était prévu de n’entendre que sa voix puis je me suis dit que ce serait marrant de matérialiser Philippe Katerine en hologramme !

BANDE-ANNONCES

PHOTOS

© Copyright Tandem Films

AFFICHES


GENERIQUE

Le dernier voyage (Le dernier voyage de Paul W.R), 2020, Romain Quirot, France.

Son : NC. Format d'image : 2.39. 

Réalisateur : Romain Quirot.

Durée : 1h27.

Productions Apaches (France) en co-production avec Digital District.

Distribution France :  Rézo Films.

Producteurs :  David Danesi, Fannie Pailloux. 

Producteurs associés :  Jérôme Lateur, Romain Quirot.

Producteurs délégués : Hicham El Ghorfi, Frantz Richard (Maroc).

Co-producteurs : Christophe Toulemonde.

Scénario : Romain Quirot en collaboration avec Antoine Jaunin et Laurent Turner.

Effets spéciaux  (sociétés) : Digital District.

Directeur de la photographie : Jean-Paul Agostini.

Montage : Romain Quirot.

Direction artistique : Mobsitte Saad.

Concepteur production : Olivier Seiler.

Costumes : Thierry Delettre.

Décorateur plateau : Mohamed Houssni.

Casting : Swan Pham.

Musique : Etienne Forget.

Interprètes : Hugo Becker (Paul W.R), Jean Reno (Henri W.R), Paul Hamy (Eliott W.R), Lya Oussadit-Lessert (Elma), Philippe Katerine (L'animaeur TV), Bruno Lochet (César), Emilie Gavois-Kahn (Simone), Jean-Luc Couchard (Le Type Louche), Darius Garrivier (Paul W.R Enfant), Jean-Baptiste Blanc (Eliott W.R Enfant), Sonia Okacha  (Mère W.R), Franc Bruneau (Prètre), Anthony Pho (Ombres), Dorcas Coppin ( Egerie Lumina), Abdelaziz Bouyadnaine (Vendeur d'eau)...

Date de sortie française :  19 Mai 2021.

Budget estimé : NC. 



PLUS SUR LE DERNIER VOYAGE

CONNECTE AVEC

BOUTIQUE SF-STORY


COMMENTAIRES

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

*Le hors-champ est la partie de la scène qui n'apparaît pas dans un plan d'un film parce qu'elle n'est pas interceptée par le champ de l'optique de la caméra que ce champ soit invariable (plan fixe), ou variable (plan où la caméra effectue un mouvement (panoramique et/ou travelling) et/ou un zoom).