AVANT QUE NOUS DISPARAISSIONS (2018)

L'histoire

 

 

 Alors que Narumi et son mari Shinji traversent une mauvaise passe, Shinji disparaît soudainement et revient quelques jours plus tard, complètement transformé. Il semble être devenu un homme différent, tendre et attentionné.

 

Au même moment, une famille est brutalement assassinée et de curieux phénomènes se produisent en ville. Le journaliste Sakurai va mener l’enquête sur cette mystérieuse affaire.


L'AVIS DE SF-STORY

 Pas encore vu !

HORS-CHAMP*

Adapté d'un pièce de théatre

 

 

Le film est une adaptation assez fidèle de la pièce de théâtre de Tomohiro Maekawa. Le réalisateur explique sa démarche d'adaptation : "Je voulais coller au plus près du jeu des acteurs dans la pièce et au lieu situé à proximité d'une base américaine. J'ai adapté quelques romans jusqu'à maintenant, mais c'était la première fois que je faisais un film basé sur une

pièce écrite pour la scène qui est en quelque sorte une parodie d'invasion extraterrestre telle qu'elle est décrite dans les films de science-fiction des années 1950. Pour ce film, nous avons essayé de prendre cela comme

prémices et de déplacer son intrigue dans le Japon moderne, ce qui était un processus qui exigeait une équilibre complexe et délicat. Là encore, je l'ai apprécié aussi, parce que le genre de la science-fiction est un genre que je voulais vraiment essayer pendant de nombreuses années."

 

Le réalisateur établit une connexion évidente entre la science-fiction classique des années 50 et l'époque actuelle au Japon, il déclare : "Dans les années 1950, lorsque les films de ce genre étaient populaires, faisaient partie de la soi-disant ère de la guerre froide, et la vie des gens était sous le signe de l'anxiété, ce malaise quotidien pouvait avoir des liens avec l'imminence d'une guerre mondiale ...le monde est arrivé à une

jonction particulièrement dangereuse. Cette sensation correspond indubitablement à mon dernier film en quelque sorte."

 

 

Influences

 

On reconnaît d'emblée l'influence au film "L'invasion des profanateurs de sépultures" mais le réalisateur déclare : "Il y a eu d'innombrables films dans ce genre au fil des ans, alors j'ai décidé de ne pas utiliser des œuvres spécifiques comme références. Néanmoins, après avoir terminé ce film, j'ai senti qu'il y avait quelque chose de John Carpenter- notamment dans les scènes entre Sakurai et Amano, même si je ne sais pas pourquoi. Plus que cela, comme je l'ai dit plus tôt, ce genre est fondamentalement connecté

en quelque sorte aux crises mondiales de l'époque, donc je devais faire très attention à éviter de faire une sorte de déclaration erronée. Je n'ai jamais intentionnellement inclus un message politique dans mes films, pas une fois. Cependant, je pense que la position politique d'un cinéaste a tendance à transparaître dans son propre travail, même si ce n'était pas l'intention."

Musique

 

La musique du film du film est souvent en décalage, c'est aussi la volonté du réalisateur, sa demande au compositeur Yusuke Hayashi était : "Je veux le genre de musique qui colle à toi pour toujours après une écoute, et la bande sonore est le produit de son travail acharné laborieux. Pour référence, je lui ai fait écouter le travail d'Ennio Morricone à partir des années 1970...

 

REALISATEUR

Kiyoshi Kurosawa

 

Le réalisteur est né en 1955 dans la préfecture de Hyogo. Il a commencé à faire des films 8mm à l'université, et a fait son premier film réalisateur de film commercial en 1983 avec "Kandagawa Wars". Il a attiré l'attention internationale avec "Cure" (1997), et a continué à livrer d'autres travaux notables comme y compris "License to Live" (1998), "Barren Illusion" (1999), et "Charisma" (1999). "Impulsion" (2000) a reçu le Prix FIPRESCI dans la section Un Certain Regard de Cannes en 2001 au Festival du film. Les films suivants ont été acclamés à la maison et à l'étranger, y compris "Bright Future" (2002), sélectionné en compétition à Cannes en 2003, "Doppelganger" (2002), "Loft" (2005), et "Retribution" (2006), qui a été projeté au Festival du Film de Venise. "Tokyo Sonata "(2008) a remporté le Prix du Jury à la  section Un Certain Regard de Cannes et le prix du meilleur film au 2009 Asian Film Awards. Sa mini-série WOWOW "Pénitence" (2011) a accompli un exploit pour une production télévisuelle quand il a été projeté hors compétition au fiestival du film de Venise en 2012. Ces films récents sont "Real" (2013), "Seventh Code" (2013), qui a remporté le prix du meilleur réalisateur au festival du film de Rome , "Journey to the Shore" (2014), lauréat du prix du meilleur réalisateur à Cannes dans la section Un Certain Regard et le 33e Kawakita Award en 2015, "Creepy" (2016), sélectionné au Festival international du film de Berlin, et "Daguerrotype" (2016), le premier à l'étranger de Kurosawa, production réalisée avec une équipe technique et un casting français. Il est Récipiendaire du Tokyo International Film 2016, Prix du Samouraï du Festival.

 

PHOTOS

© Copyright 2017 BEFORE WE VANISH FILM PARTNERS. 

AFFICHES

BANDES-ANNONCES


GENERIQUE

Avant que nous disparaissions (Sanpo suru shinryakusha / Before We Vanish), 2018, Kiyoshi Kurosawa, Japon.

Réalisateur : Kiyoshi Kurosawa.

Durée : 2h09 . Son : Dolby Digital,  Dolby Surround 7.1.

Format d'image : 2.39.

Productions :  Django Film, Nikkatsu.

Distribution : Eurozoom (France)

ProducteursYuji Ishida, Naoto Fujimura, Yumi Arakawa, Tomomi Takashima, Ryo Otaki (associé).

Producteurs exécutifs :  Daisuke Kadoya, Yoshinori Chiba, Takehiko Aoki, Nobuhiro Iizuka.

Sociétés d'effets spéciaux 

Directeur de la photographie : Akiko Ashizawa.

Scénario : Kiyoshi Kurosawa et Sachiko Tanaka d'après la pièce de Tomohiro Maekawa.

Musique : Yusuke Hayashi.

Production artistique

 

Interprètes : Masami Nagasawa (Narumi Kase), Ryûhei Matsuda (Shinji Kase), Hiroki Hasegawa (Sakurai).

Sortie États-Unis :  2 Février 2018.

Sortie française : 14 Mars 2018.

 



PLUS SUR AVANT QUE NOUS DISPARAISSIONS


BOUTIQUE SF-STORY


COMMENTAIRES

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

*Le hors-champ est la partie de la scène qui n'apparaît pas dans un plan d'un film parce qu'elle n'est pas interceptée par le champ de l'optique de la caméra que ce champ soit invariable (plan fixe), ou variable (plan où la caméra effectue un mouvement (panoramique et/ou travelling) et/ou un zoom).