JUSTICE LEAGUE (2017)

L'histoire

 

Nourri par sa foi restaurée en l'humanité et inspiré par l'acte désintéressé de Superman, Bruce Wayne fait appel à sa nouvelle alliée, Diana Prince, pour faire face à un ennemi encore plus redoutable.

 

Ensemble, Batman et Wonder Woman se mettent en quête de recruter une équipe de méta-humains pour s'opposer à cette menace inédite.

 

Mais malgré la formation de cette ligue de héros sans précédent - Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et The Flash - il est peut-être déjà trop tard pour sauver la planète d'un assaut aux proportions apocalyptiques.

 


L'AVIS DE SF-STORY

 

Pas encore vu!

HORS-CHAMP*

Reprenant peu après le moment où leurs chemins se sont séparés, l’histoire réunit à nouveau Bruce et Diana qui ne sont pas toujours d'accord sur les moyens à mettre en œuvre pour atteindre leur objectif commun. Mais c’est leur motivation sans faille – et leur détermination à rendre justice au sacrifice de Superman – qui leur permet de trouver rapidement un terrain d’entente. En effet, il leur faut affronter Steppenwolf, un guerrier de plus de deux mètres de haut tout droit sorti du monde cauchemardesque d’Apokolips. Il est en quête du pouvoir qui lui permettra de conquérir le monde et de l'asservir. Il ne s'agit pas d'un méchant ordinaire, et il faudra une force surhumaine pour en venir à bout.

 

Zack Snyder raconte : "Rien que l’idée de réunir la Justice League et de la faire évoluer sur un même terrain de jeu m'emballait. C'était absolument fantastique de voir cette équipe embarquée dans une aventure hors du commun trouver sa place au cinéma !"

 

Charles Rowen, qui a produit une dizaine de films du genre, déclare : "L’une des raisons pour lesquelles je produis ces films, c’est que c’est extrêmement gratifiant : l’idée de rendre hommage aux canons du genre, de trouver des manières inédites de leur insuffler du dynamisme, de les réinventer et d’imaginer au passage de nouvelles traditions. J’espère que le résultat plaira à tout le monde, aussi bien les fans de longue date que les nouveaux

spectateurs. À présent, alors qu'on a réuni tous ces personnages pour la première fois, c’est l’occasion de présenter quelques nouveaux super-héros aux spectateurs dont ils pourront ensuite suivre les prochaines aventures". 

 

 

Les costumes de Justice League

 

C’est le costumier Michael Wilkinson qui a eu la charge de transformer les illustrations des comics en costumes réalistes et authentiques.  Wilkinson et son équipe ont cherché à respecter l’héritage des artistes d’origine tout en laissant parler leur créativité. Les créations devaient tenir compte

de détails pratiques comme les cascades et les conditions climatiques, "tout en y insérant une touche de modernité afin que ces costumes aient une résonance pour le public d'aujourd’hui. Quand je travaille sur ces grandes productions de super-héros, je me force vraiment à utiliser les dernières nouveautés – des technologies qui n’étaient sans doute pas

disponibles un an ou deux auparavant", déclare-t-il.

 

"Nous avons utilisé des programmes de 3D pour réaliser des illustrations de mes créations, puis des technologies 3D pendant le processus de fabrication", raconte-t-il. "On a scanné les acteurs afin de pouvoir leur fixer les prototypes directement, en se servant de mannequins de taille réelle ou d’ordinateurs, et on s’est servi d’imprimantes 3D pour les détails des costumes et les moulages. Des éléments des costumes ont été moulés en

uréthane, car on a découvert que ce matériau peut être soit extrêmement rigide, soit malléable en fonction de la partie du costume concernée. Les éléments en uréthane ont été montés sur une base de tissu stretch et on a créé un nouveau type de tissu sur lequel on peut appliquer toute une gamme de couleurs et de textures. Tout a plus ou moins été sculpté de A à Z "

 

Les fans vont découvrir une nouvelle tenue de Batman dans le troisième acte de Justice League. JUSTICE LEAGUE. Désigné sous le nom de "costume tactique", il a été conçu "pour Batman lors des batailles les plus périlleuses. C’est un costume renforcé et comportant davantage d’éléments technologiques", confie Ben Affleck. Ce costume a été le plus complexe à réaliser, remarque Wilkinson. "En raison de la stature athlétique de Batman, Ben et ses doublures cascades avaient énormément à faire pour composer la créature tout en muscles que Zach voulait faire apparaître à l’écran. Y

parvenir en gardant le costume confortable a été très difficile, d'autant que la tenue devait rester souple, pas trop chaude ni claustrophobique".

 

 

Jason Momoa (Arthur Curry / Aquaman)
Jason Momoa (Arthur Curry / Aquaman)

Concernant le personnage d’Aquaman interprété par Jason Momoa, Wilkinson a puisé son inspiration chez l’acteur lui-même. "Mon point de départ a été Jason et ses tatouages. Il en a plusieurs mais celui sur son avant-bras est fantastique. J’ai voulu créer une nouvelle esthétique et j’ai

inventé un tatouage unique qui recouvre son corps tout entier. Cela permet d’associer le parcours de Jason et à celui de son personnage".

L’armure d’Aquaman est devenue une version de son tatouage en trois dimensions.

La maille en écailles a ensuite été teintée avec des couleurs de la faune et de la flore océaniques : "La peinture a presque des qualités bioluminescentes, un irisé qui capte la lumière", décrit Wilkinson. "Mais en même temps on y voit des détails inscrustés, comme si l'ensemble avait baigné dans la mer depuis si longtemps qu’on pourrait presque trouver du

plancton et des petits bernacles vivant sur l’armure".

 

EFX : EFFETS SPECIAUX

Patrick Tatopoulos

 

Le chef décorateur Patrick Tatopoulos n'est pas un néophyte ! Il a conçu les décors de Batman VS Superman : L'aube de la justice, 300 : La naissance d'un empire, Total Recall Mémoires programmées, Piège de Cristal 4 - Retour en enfer, ainsi que I, Robot et Dark City d’Alex Proyas, et Independance Day de Roland Emmerich. 

 

Tatopoulos est aussi l'un des concepteurs de créatures et d’effets spéciaux de maquillage les plus réputés. Avec plus de 50 longs métrages et séries à son actif, il a notamment conçu les créatures de Riddick et La Belle et la Bête de Christophe Gans, ou encore de Je suis une légende de Francis Lawrence, Resident Evil : Extinction de Russell Mulcahy, Stargate, Godzilla  qui lui a valu le Saturn Award des meilleurs effets spéciaux.

Il passe à la réalisation en 2009 avec Underworld 3 : le soulèvement des  lycans. Il a travaillé sur de nombreux clips, dont trois pour le célèbre groupe Linkin Park. Dans le domaine de la publicité, il a collaboré à une série de spots pour Mike’s Hard Lemonade et a conçu les décors de plusieurs spots Intel Pentium 4, et le spot "Clones" pour Reebok.

Né à Paris, Patrick Tatopoulos a fait ses études aux Arts Décoratifs, aux Arts

Appliqués et aux Beaux-arts. Il a travaillé par la suite à Rome, où il a  séjourné pendant trois ans, puis en Grèce, où il a travaillé comme  llustrateur pour plusieurs magazines, et notamment pour Liberis Publications (publications dans le domaine de la mode et du sport).

 

Il s’est ensuite s’installé aux États-Unis en 1989 pour faire carrière dans le cinéma.

 

 

BatCave et Pécheurs d'Islande

 

Pour construire et accueillir ses véhicules, Bruce Wayne se sert de son atelier hightech clandestin, la Batcave. Le décor du film précédent avait été démonté après avoir été entièrement scanné pour offrir un repère sur des films suivants et respecter une certaine cohérence. Dans Justice League, des pans entiers du décor ont été construits de nouveau, puis améliorés en postproduction par l’équipe des effets visuels de DesJardin.

C’est ainsi que l'équipe a aussi reconstitué la ferme des Kent. “On disposait d’un décor de cette ferme au Royaume-Uni”, souligne Cavill. “L’équipe technique qui se trouvait à domicile a fait des merveilles avec ce qu’ils appellent une EnviroCam (une caméra numérique spéciale qui filme un paysage et permet d’évoluer à l’intérieur grâce à un procédé technique),  qui nous a permis de donner l’illusion d’avoir tourné sur place comme lors du tournage précédent. C’était fantastique. Ça ressemblait vraiment à la ferme des Kent mais en plus froid vu que l’on se trouvait en Angleterre”.

Pour abriter le gigantesque Flying Fox, le hangar où se trouvait le décor était l’un des plus grands du film : environ 30 mètres de long sur 10 mètres de haut. Grâce aux effets visuels, le décor a atteint 120 à 150 mètres de long et jusqu’à près de 30 mètres de haut. Le décor, qui semble très industriel, a été construit sur des fondations en béton qui ont pris trois heures à être coulées, tandis que les murs sont constitués d’un assemblage de tuyaux

en acier. Un tel décor pouvait ainsi supporter le poids imposant des véhicules et des autres structures.

 

Pour les finitions, Tatopoulos s’est inspiré de la coupe d’un moteur de locomotive des années 1920. : "J’étais à Detroit l’an dernier quand j’ai vu cette incroyable locomotive. Les parois en sont une réplique, avec tous ces tuyaux. J’avais trouvé ce style formidable.  ’est couvert de suie et ça a l’éclat propre à un moteur huilé. Ça a rendu le décor un peu plus vivant”.

Le directeur de la photographie Fabian Wagner a été chargé de l’éclairage du décor. Fidèle au souhait de Zach Snyder, il a tourné en pellicule. Un vrai changement pour le chef-opérateur, habitué à filmer en numérique depuis cinq ans. Il a même dû dépoussiérer son posemètre ! Il a également fallu qu'il se familiarise avec les lentilles Leica qu’il n’avait jamais manipulées auparavant. Ces lentilles s’avéraient la meilleure solution pour filmer à

360° comme Snyder voulait l’expérimenter.

L'essentiel du film a été tourné sur les six plateaux des studios de Warner Bros. à Leavesden au nord-ouest de Londres. Mais certaines séquences importantes ont toutefois été filmées dans des décors réels. Citons notamment le célèbre Old Bailey, la Haute Cour criminelle de Londres, où Wonder Woman déjoue une attaque.

 

Mais le lieu de tournage le plus impressionnant est sans aucun doute le village de pêcheurs de Djúpavik dans le nord-ouest de l’Islande, où le tournage s’est achevé.

Au fin fond des fjords à l’ouest de l’Islande, il n'y avait qu'un hôtel avec environ quatorze petites chambres. La production comptait, elle, plus de 200 personnes. Il a donc fallu installer des centaines de camping-cars et construire une petite ville dans le paysage lunaire mais superbe du pays. Pour filmer la scène en question, l'équipe a tourné à plus de 300 mètres d’altitude au-dessus du village, utilisant trois hélicoptères pour acheminer au sommet environ 36 acteurs et membres de l’équipe technique, ainsi que le matériel nécessaire, dont une grue.

Dans le film, Bruce Wayne se rend dans ce village reculé à la recherche d’Aquaman afin de le convaincre d'intégrer l’équipe qu’il est en train de constituer pour parer à la menace imminente. Mais Bruce ne sait pas sous quelle forme cette menace va se manifester, ni pour quelle raison la Terre est visée. Diana seule pourra par la suite tout lui expliquer...

 

Anecdotes

 

Superman, Batman et Wonder Woman sont apparus dans 2 films précédents du reboot DC Comics avant Justice League. En dehors de Batman v Superman qui les a réunis pour la première fois dans un film d'action, Superman était dans Man of Steel, Wonder Woman dans Wonder Woman et Batman dans Suicide Squad en caméo.

REALISATEUR ET ACTEURS

Réputé pour son attention au détail, Zack Snyder (Réalisateur/Auteur de l'histoire originale) affine son style visuel à chacun de ses projets. Il a conclu un accord-cadre entre la société de production, Cruel and Unusual Films, qu'il a cofondée avec sa femme et associée, Deborah Snyder, et Warner.

 

Il a récemment coécrit et produit Wonder Woman de Patty Jenkins, avec Gal

Gadot, qui a généré plus de 800 millions de dollars de recettes mondiales. La suite sortira en 2019. Snyder produit aussi Aquaman.

On lui doit Batman Vs Superman : L'aube de la justice, avec Henry Cavill,

Ben Affleck, Amy Adams, Jesse Eisenberg et Jason Momoa, qui a dépassé les 800 millions de dollars de recettes mondiales. Son premier film tiré de la saga DC Comics, Man Of Steel, le reboot de Superman, a engrangé plus de 650 millions de dollars de recettes mondiales.

Il est également producteur exécutif de Suicide Squad de David Ayer, avec Will Smith, Jared Leto, Margot Robbie, Jai Courtney et Joel Kinnaman, qui a battu le record d'unpremier week-end d'exploitation du mois d'août et dépassé les 740 millions de dollars de recettes mondiales.

Il a produit et coécrit 300 : La naissance d'un empire de Noam Murro, suite de 300 de Zack Snyder. Réunis, les deux films ont généré plus de 800 millions de dollars de recettes mondiales. Il a signé Sucker Punch, Le royaume de Ga'Hoole, La légende des gardiens, L'armée des morts et Watchmen : Les gardiens d'après le roman graphique éponyme.

 

Zack Snyder (et Joss Whedon)

 

Justice League est le troisième long métrage tiré de l'univers DC Comics réalisé par Zack Snyder, après Man of Steel et Batman vs Superman.

 

Le réalisateur Zack Snyder et son épouse Deborah Snyder ont abandonné le film après le suicide de la fille de Zack Snyder en mars 2017. Ils ont essayé de rester sur le film pour surmonter la difficulté, mais ils ont décidé après deux mois de s'éloigner du projet pour passer du temps avec leur famille.

Joss Whedon (Avengers), qui avait signé pour Batgirl, a pris en charge la réalisation en filmant d'autres scènes qui seront incluses dans le montage final. En totalité, les scènes ajoutées ont engendré une augmentation de budget de 25 millions de dollars.

 

Les producteurs de Warners Bros ont  déclaré que "Joss a dirigé et écrit dans le même style que Zack, donc il n'y aura pas de changements de tons ou de changements de style évidents". Cependant, Joss Whedon a renvoyé le controversé compositeur de Zack Snyder "Junkie XL", et l'a remplacé par le talentueux et expérimenté Danny Elfman.

 


GENERIQUE

Justice League (id.), 2017,Zack Snyder, Etats-Unis.

Réalisateur : Zack Snyder.

Durée : 2h01. Format d'image : 1.85

Sociétés de productions :  Atlas Entertainment, Cruel & Unusual Films, DC Comics, DC Entertainment, Dune Entertainment, Lensbern Productions, Warner Bros.

Distribution : Warner Bros.

Producteurs exécutifs : Ben Affleck, Wesley Coller, Curt Kanemoto, Chris Terrio. Producteurs : Jon Berg, Geoff Johns, Charles Roven, Deborah Snyder. Co-producteurs : Marianne Jenkins, Gregor Wilson.

Société d'effets spéciaux BUF, Blind, Captured Dimensions, Clear Angle Studios, Double Negative, Gener8 3D, Moving Picture Company, Rodeo FX, ScanlineVFX, Snow Business International , Weta Digital, Weta Workshop.

Son : Dolby Digital EX,  12-Track Digital Sound, Dolby Atmos, DTS (DTS: X), MAX 6-Track, Sonics-DDP,  Auro 11.1.

Directeur de la photographie : Fabian Wagner.

Montage David Brenner, Richard Pearson, Martin Walsh.

Concepteur de production : Patrick Tatopoulos.

Décors :

Scénario : Chris Terrio et Joss Whedon et des personnages créés par Bob Kane, Bill Finger, William Moulton Marston, Joe Shuster et Jerry Siegel.

Musique : Danny Elfman.

Interprètes : Gal Gadot (Diana Prince / Wonder Woman), Robin Wright (Antiope), Jason Momoa (Arthur Curry / Aquaman), Connie Nielsen (La Reine Hippolyta), Amy Adams (Lois Lane), Ben Affleck (Bruce Wayne / Batman), Ezra Miller (Barry Allen / Flash), Amber Heard (Mera), Henry Cavill (Clark Kent / Superman), Diane Lane (Martha Kent), Kiersey Clemons (Iris West), Billy Crudup (Henry Allen), J.K. Simmons (Commissaire Gordon), Ciarán Hinds (Steppenwolf), Jeremy Irons (Alfred Pennyworth), Jesse Eisenberg (Lex Luthor), Ray Fisher (Victor Stone / Cyborg)...

Dates de sortie  : 13 Novembre 2017 (USA), 15 Novembre 2017 (France)

 


PLUS SUR JUSTICE LEAGUE



BOUTIQUE SF-STORY


COMMENTAIRES

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

*Le hors-champ est la partie de la scène qui n'apparaît pas dans un plan d'un film parce qu'elle n'est pas interceptée par le champ de l'optique de la caméra que ce champ soit invariable (plan fixe), ou variable (plan où la caméra effectue un mouvement (panoramique et/ou travelling) et/ou un zoom).